top of page

Vins  •  Champagnes  •  Whiskies  •  Rhums  •  Alcools

De la vigne au vin... Un travail de chaque instant, passionné et minutieux !


Lorsque l'on ouvre une bouteille de vin et la déguste, on ignore bien souvent le travail qu'a nécessité l'obtention du précieux breuvage... De la vigne au vin : je vous explique tout !

C’est l’heure des vendanges...

Mais avant, que se passe-t-il dans la vigne ?


Il faut savoir que le cycle de la vigne est l’un des plus merveilleux de l’agriculture, mais également l’un des plus difficiles qui soit. En effet, chaque année les vignerons prient jusqu’au dernier jour pour que leur production soit assurée.

L’évolution de la vigne est très dépendante du climat, mais aussi du travail en amont qu’effectue le vigneron et du type de cépage planté, qui évoluera différemment selon le terroir et la région.


Commençons par distinguer deux cycles bien distincts pour que la vigne se développe, à savoir :

  • le cycle hivernal : après que le vigneron l'ait travaillée pendant plusieurs mois, la vigne se met en dormance ; c'est-à-dire qu'elle se repose, perd son feuillage et ne produit plus de raisin. Pendant le cycle hivernal, le vigneron n’a pas beaucoup de tâches à effectuer auprès de la vigne. Il consacre cette période à la vinification, l’élevage et la commercialisation de son vin.

  • le cycle végétatif : de fin février à novembre, la vigne est en éveil constant, de l’apparition des bourgeons à la formation des grappes. En février, c’est la période de la taille, moment où la sève est bien redescendue. Le vigneron coupe alors les sarments de la vigne.


Voyons maintenant les différentes étapes de l'élaboration du vin... Pas-à-pas !

Le printemps : les pleurs

C'est le printemps et c'est là que tout commence ! La vigne se réveille ! Suite à la taille, des plaies apparaissent aux extrémités des sarments. La sève remonte et y ressort sous forme de petites gouttes ; ce sont les "pleurs de la vigne".


Les beaux jours : le débourrement

De fin mars à début avril, les bourgeons apparaissent avec les premières chaleurs. Les bourgeons s’ouvrent lentement et une légère pellicule blanche apparaît ; elle servira de protection aux futures grappes et feuilles. Les bourgeons grossissent et vont rejeter ce que l'on appelle "la bourre", c'est-à-dire la fine pousse au bout de laquelle apparaîtront les feuilles de la vigne. Il s'agit d'une étape très importante, rendue de plus en plus délicate par le changement climatique, les fortes chaleurs précoces suivies de gels.


Mi-printemps : la feuillaison

Les bourgeons se transforment en nouvelles pousses, les feuilles se développent bien et prennent une forme définitive. Les feuilles de la vigne permettent de capter l’énergie solaire par la photosynthèse et ainsi de créer des sucres qui seront transportés dans toute la plante.

En avril les premiers rameaux (jeunes branches de vignes) commencent leur croissance.


Fin du printemps : la floraison

La chaleur et le soleil sont plus présents, de petites fleurs blanches apparaissent alors... C’est la floraison ! Les fleurs commencent à prendre la forme de grappes pouvant compter jusqu’à 200 fleurs. Le vigneron peut alors commencer à se projeter sur la qualité de sa récolte. Normalement, 100 jours après la floraison arrive la date des vendanges.


Pendant l'été : la nouaison

La fleur se fane et tombe pour laisser place au fruit : le grain de raisin.

On dit que le grain est "noué" quand il apparaît complétement.

C’est à ce moment-là que les maladies sont susceptibles frapper. En effet, à ce stade les grains sont encore petits et fragiles.


L'effeuillage

Le vigneron retire quelques feuilles afin de laisser passer les rayons du soleil sur les baies. Les raisins gagnent en maturité et se gorgent ainsi plus facilement de sucre.


La véraison

Nous arrivons au mois d’août. Il fait chaud et les raisins vont se charger en couleur. Du vert au rose puis bleu noir pour les rouges, et du vert au jaune pour les blancs. La véraison dure jusqu’à deux semaines. Les baies se gorgent de sucre mais ne sont pas encore prêtes à être cueillies.


La maturation

Nous arrivons à la dernière étape du cycle avant la récolte : la maturation.

Les grappes de raisin vont grossir, gagner en sucre et perdre en acidité.


Les vendanges

Le raisin est prêt à être cueilli lorsque les taux de sucre et d’acidité stagnent. Le raisin peut être gardé en sur-maturation afin d'obtenir des vins très moelleux aussi appelés "grains nobles".


Désormais, vous savez tout ! Et je suis certain que vous ne verrez plus jamais une bouteille de vin de la même manière !

N'hésitez pas à prendre conseil auprès d'Éric et Guillaume, vos cavistes. Ils vous accueillent avec grand plaisir dans votre Kiosqu'à vin !



24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page